COMMUNIQUE DU COLLECTIF MALOUIN DE SOUTIEN AU PEUPLE GREC

Dimanche 7 juillet au soir, un rassemblement des acteurs malouins de la solidarité avec le peuple grec était organisé Porte Saint Vincent pour saluer la victoire sans appel du non au référendum. La joie des participants n’a cependant pas occulté les dangers qui guettent le gouvernement grec face à l’acharnement des représentants de la BCE, du FMI et de la Commission Européenne, mais aussi des chefs d’états de plusieurs pays européens, plus désireux de mettre la Grèce au pas que d’aider la démocratie grecque à se reconstruire et d’exercer une véritable solidarité européenne. L’orateur a rappelé la nécessité de soutenir plus fortement que jamais le peuple grec dans le bras de fer qui l’oppose aux institutions financières et politiques européennes.

Manif coll grece

COMMUNIQUE DU COLLECTIF MALOUIN DE SOUTIEN AU PEUPLE GREC

Le « non » victorieux en Grèce.

Une victoire sans appel pour la démocratie !

Le Collectif malouin de soutien au peuple grec applaudit et félicite le peuple grec pour sa détermination et son choix.

Malgré une campagne haineuse menée par les institutions européennes et les gouvernements européens, relayée par la grande majorité des médias européens, le NON au projet d’accord proposé par l’Eurogroupe l’a emporté haut la main à près de 62 % !

Le peuple grec, consulté à deux reprises depuis début 2015, lors des élections législatives et du référendum, a clairement exprimé son refus de servir de laboratoire aux politiques d’austérité.

Par ces deux refus, il permet aux autres peuples européens, aux salariés et retraités français, de se mettre en mouvement pour dire non au libéralisme et non à cette Union européenne que nous avons déjà rejetée par le référendum de 2005. La construction d’une autre Europe, celle des peuples, est à l’ordre du jour.

Le Parlement grec a mis en place une Commission pour la vérité sur la dette publique grecque. Ses conclusions, rendues publiques le 18 juin, sont sans appel :

• Cette dette n’a pas profité au peuple et aux finances publiques grecques mais à une minorité, au premier rang duquel les banques allemandes et françaises.

• La dette grecque est, au regard du droit national et constitutionnel grec, du droit européen et du droit international, totalement illégitime, odieuse et illégale.

• Toujours en référence au droit, cette dette est insoutenable et ne doit pas être payée, sauf à remettre en cause les droits humains fondamentaux du peuple grec.

Il appartient au peuple grec de décider du sort qu’il compte réserver à cette dette qui n’est pas la sienne. Il appartient également au gouvernement grec, fort du vote de dimanche dernier, de poursuivre l'application de son programme politique. Pour notre part, nous appelons le gouvernement français et le président Hollande à se ranger aux côtés du peuple grec et à cesser de se faire, aux côtés d’Angela Merkel, l’avocat de la finance prédatrice.

Le collectif malouin de soutien au peuple grec continuera  à mobiliser tous les citoyen-ne-s pour amplifier sa solidarité dans la nouvelle phase qui s'ouvre, où les institutions financières et politiques européennes vont déployer tous les moyens pour faire pression et faire payer au peuple grec sa résistance et sa constance dans la lutte contre l'austérité.

 

Vive le peuple grec ! Vive l’Europe des peuples 

europe associatif st malo brève autre tout1