divers

Chienne de vie !

Une amie du Malotru a fait parvenir au Maire la lettre ouverte que voici. Notre confrère hebdomadaire local l'a déja publiée, mais pour une fois nous n'hésitons pas à en rajouter une couche ! :

Lettre ouverte. « Pourquoi la municipalité a-t-elle pris la décision de supprimer la fourrière animale ? »

 

2017 12 06 fourriere

Lettre ouverte. « Faisant appel au mois de juillet à la fourrière animale de Saint-Malo, comme je l'ai maintes fait auparavant, soit pour des chats en difficulté, soit pour de jeunes goélands tombés des toits, j'ai appris que ce service municipal était supprimé.

Le secrétariat de la Mairie m'a appris qu'il était remplacé par une fourrière privée et que pour en savoir plus, il fallait contacter la Police Municipale ( !?). Mais l’agent de la Police Municipale contacté ne savait pas grand-chose et a eu bien du mal à retrouver le n° de téléphone de cette fourrière nommée SAGPA.

Lorsque j’ai expliqué à un membre de cette société que j’ai eue au bout du fil, qu’un goéland était tombé des toits dans mon jardin, il m’a bien fait comprendre qu’il valait mieux que je trouve une autre solution plutôt que de compter sur leur intervention.

En cherchant leur adresse sur internet, j’ai compris pourquoi : la SAGPA est située à Betton, à plus de 60 kms de St Malo ! Un véritable service de proximité...

 

Première remarque :

- il est difficile de comprendre pourquoi la municipalité de Saint-Malo a pris la décision de supprimer un service municipal dont les malouins n’avaient qu’à se louer, tant par la rapidité d’intervention des agents municipaux de ce service que par leur professionnalisme et leur respect des animaux qu’ils secouraient.

Si le but comme on peut le deviner est de faire l’économie de deux ou trois postes de fonctionnaires, le choix de se défausser sur une société privée aussi éloignée de la zone d’intervention paraît indéfendable écolo-giquement : 120 kms pour récupérer un chat ou un chien errant et 120 de plus si le propriétaire doit aller récupérer son animal perdu au chenil de la SAGPA. Et ce même propriétaire, pour récu-pérer son animal, devra payer une décharge au chenil.

N'aurait-on pu envisager la gestion d'une fourrière ani-male par la communauté de communes ? On prévoit bien une piscine ludique grand modèle.

Deuxième remarque :

- Quand et comment ont été informés les Malouins de ce changement ? Les vétérinaires eux-mêmes aux-quels j'ai téléphoné n’en ont jamais été avisés.

La fourrière animale de Saint-Malo donnait pourtant toute satisfaction aux citoyens qui se préoccupaient du sort des animaux ainsi qu’aux vétérinaires et à la SPA qui travaillaient en réseau avec les agents de ce service.

La décision municipale de supprimer ce service de proximité manque de trans-parence ainsi que de respect envers les citoyens et envers les animaux.

S'il s'agit d'une économie financière, elle est de courte vue et ne va pas dans le sens de l'intérêt général, car elle aura pour conséquence la recrudescence de chats et chiens errants non stérilisés.

 

Brigitte Flahault
 

Bras croisés ? Solution des mots

Il fait trop chaud pour se creuser la tête ?

Voilà la solution !

 

Mocroises soluce

Si vous croisez des mots...

... grillez-les et régalez-vous !

Mocroises

Linky, Gazpar, Aquarius etc... Des compteurs à dormir debout

Quand un maire généralement aussi placide que celui de Saint-Lunaire  se fâche tout rouge, il doit bien y avoir une fichue raison. D’autant qu’il est loin d’être seul à sortir de ses gonds. Un autre maire, plus méridional, Jean-Marc Pujol, Maire(L.R) de Perpignan a dû récemment présenter des excuses après avoir, contrairement à son très sceptique collègue lunairien, voulu défendre les compteurs  Linky que les Allemands ont refusé. « Les Allemands sont excessifs en tout, avait-il déclaré lors d’une réunion publique, L’Allemagne a refusé l’installation de ces compteurs, mais à côté de cela ils envoyaient des gens dans les chambres à gaz ». Regrettable maladresse, commente sobrement le JDD (30/4/2016) qui rapporte les faits. Bref, ça disjoncte grave un peu partout !

On apprend que la Belgique et l’Autriche font désormais partie du front du refus ; la très moderne Californie démonte même ces fameux compteurs.

 Le Malotru qui avait signalé, dans un édito de décembre 2015, la pertinence d’un débat sur cette question,  a voulu en savoir plus.

Linkysition

Lire la suite

Mots croisés (5) : la révélation

Un peu tardive, la solution, mais personne n'a réclamé !

ON PEUT ECRIRE AU MALOTRU !!!!!

Mots croises soluce

Le Malotru vous prend au mot (croisé)

Ah, ce Malotru ! Est-ce qu'il ne lui manquerait pas une case ?!

 

Mots croises

Solution d'"un p'tit mot..."

La bonne solution ? Croisons les doigts !

 

Mots croises 3 malotru solution

Un p'tit mot, deux p'tits mots, ...

3 p'tits mots croisés...

 

Mots croises 5

Solution des "cases de l'oncle Malotru"

 

Vous l'attendiez, le père noelotru est passé, il vous donne la solution...Mots croises 3 soluce

Les cases de l'oncle Malotru

La solution... l'an prochain !

Mots croises 4

Ne craignez pas la lettre

LetterLe Malotru publie une lettre d'information parcimonieusement régulière.

Vous serez ainsi certains de ne manquer aucun article publié.

Vous ne serez pas surchargés de malotrucs et votre adresse ne sera pas communiquée ni utilisée à d'autres fins.

Alors, n'hésitez pas ! inscrivez-vous à "La lettre du Malotru" en indiquant votre adresse couriel dans le cadre placé sur la colonne de gauche du site. Vous devrez ensuite confirmer votre inscription sur le couriel que vous recevrez quelques minutes plus tard.

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment (lien de désinscription sur chaque lettre).

Votre inscription nous permettra de mesurer la fidélité et l'évolution de notre lectorat.

Merci

Croisés et multi-pliés

Allez, on vous a laissé quelques jours de rab, mais voici la solution de nos mots croisés 1, en attendant le suivant :

Mocroise2soluc

Le collectif Stop TAFTA et les élections régionales

Logotafta3Dans le cadre de la campagne électorale pour les élections régionales, le collectif Stop TAFTA du Pays Malouin et du pays de Rance a interrogé les candidats sur leurs positions concernant le projet d’accord transatlantique baptisé TAFTA. Les négociations en cours entre l’Union Européenne et les Etats Unis ne font l’objet d’aucune communication de la part des instances européennes, cependant les informations qui filtrent sur les textes qui s’élaborent font apparaître des risques graves pour la démocratie locale et cherchent à limiter fortement les responsabilités et les pouvoirs de décision des collectivités à tous les niveaux.

Voici le document transmis aux listes suivantes :

Pour une Bretagne Sociale et écologique (X. Compain)

Debout La France (J.J. Foucher)

Lutte Ouvrière (V. Hamon)

Pour La Bretagne (J.Y. Le Drian)

Le choix de la Bretagne (M. Le Fur)

Une autre voie pour la Bretagne (R. Louail)

Oui La Bretagne (C. Troadec)

 

A l’heure où cet article a été publié, les listes de X. Compain,  R. Louail et J.Y Le Drian ont fait connaître leur réponse.

Si vous croisez Le Malotru...

... échangez quelques mots avec lui !

(solution dans une semaine)

Malotru question

Lire la suite