tout1

R.M. JENNAR à St Malo contre TAFTA : sa conférence intégrale en video

Devant plus de 130 personnes, Raoul Marc Jennar a offert sa nouvelle conférence sur les traités de libre-échange au Collectif Citoyen STOP TAFTA du Pays Malouin et Pays de Rance.

A l'approche de la conférence sur le climat COP 21 à Paris en décembre, le Collectif axe à présent son action sur le thème : Tafta ou climat ? Il faut choisir !

La conférence a été divisée en 3 parties pour une lecture plus confortable. Voici donc les 3 vidéos.

1ère partie           

2ème partie          

3ème partie

Editorial : La Côte d’Emeraude à l’heure européenne

« Cette fois-ci, ça y est. » - penserez-vous peut-être en lisant le titre -, émeraudeurs et émeraudeuses qui suivez cette rubrique, « Je l’ai percé à jour dès les premiers mots, ce plumitif toujours aussi retors, auteur d’éditoriaux improbables. Je parie un euro* qu’il va nous parler du passage à l’heure d’hiver. Un marronnier dans la cour du Malotru ? Quelle déchéance ! ». Pari perdu. La rumeur courait avec insistance, et grâce au Malotru vous avez la primeur de sa confirmation : nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle, et cela sans qu’il soit besoin d’avancer ou retarder notre montre d’une heure. Même si d’aucuns se demandent parfois dans quel sens va le temps qui passe, tant les retours en arrière semblent être le modus operandi de nombre de nos dirigeants d’ici et d’ailleurs.

Emeraude

Lire la suite

Dans le rétroviseur (4) : Les feux de la rampe

Sing Sing, dernière chance ?
Beaucoup de celles et ceux qui lisent le Malotru se retrouvent sans nul doute parmi les inconditionnels de Sing Sing, cette radio associative qui n’a de «locale » que l’appellation officielle et qui les fait vibrer depuis 2001 sur la fréquence 96.7 FM  Difficile d’estimer son audience, d’autant que ses aficionados ont pris l’habitude de l’écouter aussi sur Internet et sur leur téléphone mobile. Un son unique, exceptionnel, ouvert sur les rythmes du monde, bref, pour une fois l’expression  trouvait son sens, Sing Sing ou la mondialisation heureuse. Fin avril, la fréquence restait muette, au grand désespoir des auditeurs dont certains écoutaient à l’autre bout du monde ses sons et ses chansons émis  depuis le bien-nommé lieu-dit La Secouette, entre Saint-Malo et Saint-Coulomb.2015 10 22 retroviseur4

Lire la suite

Déboires d’Outre-Tombe

La Comtesse sortit à cinq heures...  

Chateaubriand5Les derniers  visiteurs étaient partis et le château de Combourg retrouvait son calme. Sonia se rappela qu’il ne restait que quelques jours pour finaliser le fameux prix dont elle présidait le jury. La presse bruissait des réfugiés venus d’Irak, de Syrie et d’ailleurs. Sonia de la Cour du Bain-Forclose n’était pas insensible à la, misère du monde.  Le Figaro et Valeurs Actuelles avaient amplement parlé des Chrétiens d’Orient  dont elle convenait qu’ils « n’attaquaient pas les trains armés de Kalachnikov, n’abattaient pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction et ne procédaient pas à la décapitation de leur patron ».  Elle prit clairement conscience, alors, que lui était revenue à l’esprit,  au mot près, la délibération du conseil municipal d’une obscure commune d’Isère, Charvieu-Chavagneux. Cet aréopage éminemment démocratique avait justifié ainsi sa délibération, à l’unanimité, en date du 8 septembre,  pour signifier au préfet que cette commune n’accueillerait que des réfugiés de religion chrétienne.

Qu’en aurait pensé, songea-t-elle, le divin François-René ? Son inquiétude concernant le choix du fameux prix à venir  ne l’avait pas quittée, une certitude, une idée lumineuse même, lui apparut soudain : Alain Finkielkraut avait été un parfait lauréat l’an passé, attirant une couverture médiatique inespérée  après le gentillet Jean-Marie Rouart, quinzième récipiendaire de ce prix pour un ouvrage assez plan-plan sur Napoléon. La figure de Robert Ménard, le très médiatique Maire de Béziers, lui  apparut alors. Certes  il serait malaisé de faire crédit au fondateur de Reporters sans Frontières d’un style littéraire digne de la grande tradition polémique française de Bossuet à Bernanos. Mais un titre comme La Censure des Bien-pensants produirait son petit effet lorsque, selon la tradition du Prix Combourg, Alain Finkielkraut, un homme si fin et si engagé de tout son être, lui remettrait le dix-septième prix.

Lire la suite

ATTAC VU D’AILLEURS

WernerWerner est autrichien. Un jour, il fit escale à Saint Malo et en repartit marqué pour la vie. Sans doute l’air du large, ou les fruits de mer, ou les deux lui manquaient-il un peu dans son pays natal, et depuis lors, sautant  les montagnes et défiant les kilomètres, il n’a eu de cesse d’y revenir régulièrement. Attacien lui-même, il apprit, au hasard d’une rencontre, l’existence de notre comité local. Et comme un fait exprès, son séjour cette année a coïncidé avec notre assemblée générale. Profitant d’une manière éhontée de sa gentillesse et de sa maîtrise du français, Le Malotru s’est empressé, micro en main, de mettre en regard son témoignage sur les combats d’Attac Autriche et l’actualité de notre comité local.

Lire la suite

Un drapeau pas très catholique...

…aux dires d’un directeur général des services de la mairie de Dinard, qui ne l’est pas vraiment (voir notre précédent article), mais qui fait comme si.

Drapeau2

Certes, le pavoisement des édifices publics ne fait l’objet d’aucune réglementation. Répondant à une association qui s’étonnait de voir cet emblème trôner au-dessus de l’espace public, ce DGS qui-ne-l’est-pas-vraiment, répond que l’Etat de la Cité du Vatican n’est pas un état catholique. Ni une, ni deux, Le Malotru, soucieux de sa réputation, s’est empressé d’y aller voir. Support territorial du Saint Siège de l’église Catholique, peuplé de catholiques certes (un peu plus de 900 au dernier recensement), dirigé par le Pape qui y exerce souverainement le triple pouvoir exécutif, législatif et judiciaire, certes, mais pas catholique…Elu lors d’un conclave par les cardinaux,  qui selon la tradition et les usages serait lui-même éclairé par la volonté divine de donner un successeur à l'Apôtre Pierre, le Vicaire du Christ, Evêque de Rome, certes, mais pas catholique. Du coup, le drapeau du Vatican accueille tout citoyen entrant dans notre bonne ville par la voie royale du Boulevard de la Libération. Catholique ou pas. Et que des croix, dit le DGS qui-ne-l’est-pas-vraiment, il en existe sur d’autres drapeaux…sauf que le drapeau du Vatican ne comporte pas de croix. Bref, un drapeau du Vatican, abritant le Saint Siège de l’Eglise Catholique  mais…qui-ne-l’est-pas-vraiment

 

Lire la suite

Tous contre le TAFTA le 10 octobre 2015

Le Collectif Citoyen anti-TAFTA a participé à la journée d'action internationale du 10 octobre : Distribution de tracts, signature de l'ICE et chanson sur le marché de Dinard le matin et devant l'office de tourisme de St-Malo l'après-midi. Bonne mobilisation, 300 tracts distribués, une cinquantaine de signatures nouvelles, franc succès pour la musique qui amenait les gens à s'approcher et à discuter, inscriptions à la craie grasse sur le sol malouin qui nous ont valu une remontrance policière...


et des photos :
https://plus.google.com/107799450986873147039/posts/bKF8toCevBz?pid=6204406392589223890&oid=107799450986873147039#photos/107799450986873147039

A l'eau, à l'eau ...

A l eau

Apparemment il n’y avait pas d’abonné au numéro demandé. Une dizaine de militants de l’association « Osons » et du Collectif eau ont accueilli les conseillers municipaux de Saint Malo le 1er octobre, pour les alerter sur le vote du point …65 de l’ordre du jour du conseil municipal, qui traitait de l’attribution de la délégation de service public à l’un des deux candidats qui s’étaient manifestés. Le texte intégral du communiqué qui était paru dans la presse, et qui signalait plusieurs points discutables de la procédure et son manque de transparence (de la décision de préférer la délégation de service public à la régie publique jusqu’aux réponses des deux sociétés à l’appel d’offre)  a été distribué aux membres du conseil. Tous l’ont accepté poliment, certain-e-s se sont arrêté-e-s pour échanger sur les critiques exprimées dans le document. Ne nous y trompons pas. La majorité municipale n’a jamais souhaité que le débat s’instaure vraiment avec la population malouine sur cette question importante. Mais du moins, tous ont accueilli la démarche avec courtoise. Tous sauf… l’adjoint porteur du dossier qui, refusant le document, a fait savoir avec brutalité à ceux qui tentaient de l‘interpeler qu’il ne voulait pas nous entendre, qu’il n’avait rien à nous dire, qu’il savait ce qu’il avait à faire, en un mot que les personnes présentes n’avaient pas voix au chapitre.

C’est vrai, quoi, le débat démocratique est d’autant plus facile que l’on discute entre personnes du même avis. Ne trouvez-vous pas ? Et que de simples citoyens veuillent faire entendre leurs critiques, alors là, franchement, ça ne coule pas de source. Reconnaissons à cet adjoint sa parfaite conformité avec ce qui semble être la culture commune de cette majorité.

Marche ou crève !

Dans ses déambulations de l’été, plus ou moins erratiques,  Le Malotru, toujours l’œil aux aguets et la plume au vent marin, est tombé en arrêt devant le point d’information Europe  placé dans le hall de cette grande passerelle tendue vers un avenir radieux -du moins si l’on en croit la communication municipale sur le sujet- qui trône dans le « new center » de notre bonne ville de Saint Malo. Une publication au titre accrocheur a sollicité sa rétine généralement réticente aux écrits péremptoires : « L’Europe en marche n° 10 ».

Solsangrece

Lire la suite

Editorial : un cauchemar de Malotru

Nous sommes en 2050.

 

La Provence étant totalement désertifiée, il revient à la Bretagne de produire en masse des olives, en remplacement des artichauts à présent cultivés en Norvège…

Sans passer par une Abominable Planification Bureaucratique, l’administration gouvernementale réfugiée à Calais (Paris étant évidemment devenu invivable) a multiplié les crédits d’impôts, report de dettes, et toutes méthodes à sa disposition dans le cadre de la concurrence européenne toujours aussi « libre et non faussée ».

Globe

Lire la suite

Un chemin semé d'embûches (suite)

Entretien avec le Président des ACR35

 

Dans notre long article du 9 juillet 2015 intitulé « Un chemin semé d’embûches », nous avions rappelé les principales étapes de la vaste lutte qui a depuis cinquante ans permis de défendre le droit de tout citoyen de se promener en toute liberté le long de notre bonne Côte d’Emeraude, et en particulier du Couesnon au Frémur. Aujourd’hui, nous accueillons le Président des ACR 35, l’association qui a vaillamment mené ce combat. Il nous a accordé un entretien pour faire le point sur les ruptures du sentier littoral que nous avions constatées et nous informer de l’état d’avancement des quelques dossiers toujours en souffrance. L’ennemi a hélas encore changé de forme comme le verra notre randonneur en mal de curiosité.

Acr 35

Lire la suite

1ère balade toxique de Bretagne

La première balade toxique de Bretagne aura lieu à Saint Malo, le 4 octobre 2015

 

Du 30 novembre au 11 décembre 2015 se déroulera à Paris la 21ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris (COP 21) dont l'objectif est la signature d' un nouvel accord international sur le climat.

Dans le but de sensibiliser la population malouine aux enjeux de cette conférence, nous avions évoqué, dans un article mis en ligne en février sur le site du Malotru, la possibilité d'organiser à Saint Malo non pas une traditionnelle conférence militante qui n'attire que les convaincu.e.s, mais une balade toxique, balade urbaine bien particulière qui ferait découvrir à tous ceux et toutes celles qui le souhaitent quelques lieux emblématiques des problèmes de pollution/dépollution dans notre ville.

Baltox

 

Lire la suite

JERSEY, des finances à vau-l’eau

Le 14 juillet dernier 15) Richard Murphy* écrivait ceci sur son blog www.taxresearch.org.uk  :

« Le trou noir de la dette  fiscale de Jersey vient de connaître une expansion démesurée à hauteur de 145 millions de Livres, soit 1438 livres par habitant, selon un texte en préparation du plan fiscal des Etats de Jersey qui devait être rendu public aujourd’hui aux élus. Le Plan financier à moyen terme à destination du Conseil des Ministres, qui couvre les quatre années 2016-1019, ne fait pas seulement apparaître un saut de 20 millions de livres par rapport au manque à gagner déjà  attendu pour 2019, en plus des 125 millions annoncés il y a trois mois, mais il propose un paquet de mesures très robustes pour ramener ce déficit à des proportions acceptables...

Vache jersiaise 1

Lire la suite

Une crise agricole déclenchée par les lobbys agricoles

Face à la crise agricole, et fidèle à ses principes de « faire connaître des évènements, des réflexions, des analyses qui concernent la vie de la région malouine au sens large, et qui ne sont pas relayés -ou qui sont insuffisamment traités- par les medias locaux ou régionaux », Le Malotru a sollicité Mickaël Romé, représentant de la Confédération  Paysanne pour le Pays de Saint Malo afin qu’il s’exprime sur le sens qu’il donne aux récents évènements et aux interventions dans les medias des représentants de la FNSEA et du gouvernement  . La Confédération Paysanne est membre fondateur d'Attac et membre de la coalition internationale Via Campesina. Mickaël Romé analyse ce qu’il considère comme la crise d’un modèle et trace les perspectives de solutions alternatives.

Agrofumisterie2


 

Lire la suite

Un avenir qui roule pour vous

Alternatiba, « village des alternatives au changement climatique » a organisé une vélorution partie de Bayonne le 5 juin. Ce tour de France a traversé la Côte d’Emeraude ce 20 août et arrivera le 26 septembre à Paris. Notons son passage dimanche 30 août à Notre-Dame des Landes.

Lire la suite

Le feuilleton Condor, suite

Condor3Dès la première « livraison » du Malotru, notre longue  enquête sur l’entreprise de ferries transmanche Condor (« Condor, la belle affaire » janvier 2015) a eu un écho non négligeable, paradoxalement davantage au niveau national, via Médiapart notamment, qu’au niveau local où le tabou  sur les liens incestueux de cette entreprise avec la C.C.I reste toujours aussi puissant.

  Nos rencontres avec les deux matelots qui ont osé porter leur affaire devant les Prud’hommes, avec le soutien de la C.G.T, nous ont permis de faire avancer auprès de nos lecteurs la connaissance de ces incroyables conditions de travail au sein de Condor : Cette entreprise inscrite à Jersey  joue avec des capitaux pseudo-australiens,  arme des navires inscrits aux Bahamas et emploie des travailleurs français qui prennent leur poste à Saint-Malo et débarquent à Saint-Malo, mais qui relèvent du droit guernesiais.  Comme nous l’indiquions, ces deux employés ne cotisent, pas plus que leurs employeurs, à aucun organisme social et ne peuvent donc prétendre à la sécurité sociale, à une retraite ou au chômage. Ils demandent donc la requalification de leur contrat en Droit français et la régularisation de leur situation auprès de l’URSSAF, de Pôle-Emploi, etc.

Dans nos deux articles précédents, nous rappelions leur vœu : 

Lire la suite

Dans le rétroviseur (3) : De Spinoza à Grospiron...

...l’art ménager du « management

Coaching

Dans une rubrique publiée ici même en juin, nous nous amusions – très sérieusement- du tapage médiatique orchestré par le Centre des Jeunes Dirigeants ( C.J.D) Côte d’Emeraude,  autour de la conférence « interactive » (sic) du philosophe André Comte-Sponville  qui eut bien lieu le 28 mai à Saint-Malo au Théâtre de la Place Bouvet.

Lire la suite

La Bretagne solidaire du peuple grec

Sante greceLe 9 juillet dernier, plusieurs organisations de Bretagne, déjà impliquées localement au sein de collectifs de soutien au peuple grec, dont le collectif malouin,* ont décidé la mise en place d’un réseau régional Solidarité santé pour  aider le peuple grec à résister aux effets dévastateurs du nouveau mémorandum de « réformes » imposé au pays. Il y va de la survie de ce pays (berceau de la démocratie, soit dit en passant) que les français se mobilisent dans un vaste mouvement de soutien au peuple grec dans son bras de fer avec les institutions européennes et notamment les chefs d’états  allemands et français. La situation sanitaire est catastrophique* ; il est urgent de faire parvenir aux dispensaires et aux hôpitaux tout ce qui peut les aider à combattre la pénurie que l’austérité fait peser sur le système de santé.

L’association baptisée Bretagne Grèce Solidarité Santé est composée d’associations, d’organisations politiques, d’organisations syndicales et de personnes physiques. Elle a pour but de créer des solidarités actives en Bretagne et ailleurs, et de collecter des ressources financières, des matériels, des médicaments, des vaccins et tout autre produit permettant d'améliorer les conditions sanitaires du peuple grec.

 *Plus d’infos sur : https://solidaritefrancogrecque.wordpress.com/

 

On écrit au Malotru

Le Malotru reçoit régulièrement des annonces ou infos qu'on nous demande de faire connaître.

Dans ce cadre, nous avons reçu ceci :

 

Rassemblement Citoyen en Bretagne, et si on y allait !
Des citoyens bretons en ont assez de râler sans rien faire contre ceux qui une fois élus, au mieux les oublient et au pire leur mentent, trahissent leurs engagements et confisquent la démocratie.
Comme partout en France, ils se mettent en mouvement et construisent un rassemblement avec une méthode participative innovante. Le rassemblement citoyen en Bretagne est ouvert à tous, citoyen(e)s, militant(e)s associatifs, syndicaux, politiques. Première étape, les élections régionales de décembre avec pour objectif de présenter une liste autonome composée de femmes et d’hommes réunis sur des valeurs démocratiques, solidaires, écologiques et sociales s’opposant à l’austérité.
Nous ne pouvons plus laisser le désarroi conduire une grande partie des électeurs à s’abstenir ou se tourner vers la démagogie du Front National pour un résultat encore pire.
Nous ne pouvons plus voir l’avenir comme un danger pour nous nos enfants et la planète.
Retrouvons nous autour d’un café (ou d’une bière !) pour débattre du Rassemblement Citoyen de Bretagne le mercredi 12 août à 18h30 à la brasserie « l’Arrivée », 52 Boulevard de la République, à Saint Malo. N’hésitez pas à venir accompagnés de vos connaissances, amis ou voisins.. !
Retrouvez-nous sur notre site : www.rassemblementcitoyenbretagne.org

Les dégats du globish (2)

Notre enquête, publiée la veille d’Etonnants Voyageurs,  sur la présence du sabir pseudo-anglo-américain, ou « globish » autour du haut lieu culturel malouin qu’est la Grande Passerelle nous a valu quelques messages. La dernière livraison du Malotru a donc offert une suite qui se terminait par ces mots : Avis aux amateurs de perles « globish »....  Cet appel nous a valu, à son tour, d’autres messages –et photos- qui confirment, hélas, l’ampleur de ce mal pernicieux.

 

Voici, par exemple, ce qu’ont pu découvrir pendant quelques jours nos chers visiteurs de Saint-Malo, une fois franchie la Porte Saint-Vincent :

Lire la suite