Du Couesnon au Frémur

Dans le rétroviseur (4) : Les feux de la rampe

Sing Sing, dernière chance ?
Beaucoup de celles et ceux qui lisent le Malotru se retrouvent sans nul doute parmi les inconditionnels de Sing Sing, cette radio associative qui n’a de «locale » que l’appellation officielle et qui les fait vibrer depuis 2001 sur la fréquence 96.7 FM  Difficile d’estimer son audience, d’autant que ses aficionados ont pris l’habitude de l’écouter aussi sur Internet et sur leur téléphone mobile. Un son unique, exceptionnel, ouvert sur les rythmes du monde, bref, pour une fois l’expression  trouvait son sens, Sing Sing ou la mondialisation heureuse. Fin avril, la fréquence restait muette, au grand désespoir des auditeurs dont certains écoutaient à l’autre bout du monde ses sons et ses chansons émis  depuis le bien-nommé lieu-dit La Secouette, entre Saint-Malo et Saint-Coulomb.2015 10 22 retroviseur4

Lire la suite

Déboires d’Outre-Tombe

La Comtesse sortit à cinq heures...  

Chateaubriand5Les derniers  visiteurs étaient partis et le château de Combourg retrouvait son calme. Sonia se rappela qu’il ne restait que quelques jours pour finaliser le fameux prix dont elle présidait le jury. La presse bruissait des réfugiés venus d’Irak, de Syrie et d’ailleurs. Sonia de la Cour du Bain-Forclose n’était pas insensible à la, misère du monde.  Le Figaro et Valeurs Actuelles avaient amplement parlé des Chrétiens d’Orient  dont elle convenait qu’ils « n’attaquaient pas les trains armés de Kalachnikov, n’abattaient pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction et ne procédaient pas à la décapitation de leur patron ».  Elle prit clairement conscience, alors, que lui était revenue à l’esprit,  au mot près, la délibération du conseil municipal d’une obscure commune d’Isère, Charvieu-Chavagneux. Cet aréopage éminemment démocratique avait justifié ainsi sa délibération, à l’unanimité, en date du 8 septembre,  pour signifier au préfet que cette commune n’accueillerait que des réfugiés de religion chrétienne.

Qu’en aurait pensé, songea-t-elle, le divin François-René ? Son inquiétude concernant le choix du fameux prix à venir  ne l’avait pas quittée, une certitude, une idée lumineuse même, lui apparut soudain : Alain Finkielkraut avait été un parfait lauréat l’an passé, attirant une couverture médiatique inespérée  après le gentillet Jean-Marie Rouart, quinzième récipiendaire de ce prix pour un ouvrage assez plan-plan sur Napoléon. La figure de Robert Ménard, le très médiatique Maire de Béziers, lui  apparut alors. Certes  il serait malaisé de faire crédit au fondateur de Reporters sans Frontières d’un style littéraire digne de la grande tradition polémique française de Bossuet à Bernanos. Mais un titre comme La Censure des Bien-pensants produirait son petit effet lorsque, selon la tradition du Prix Combourg, Alain Finkielkraut, un homme si fin et si engagé de tout son être, lui remettrait le dix-septième prix.

Lire la suite

Un chemin semé d'embûches (suite)

Entretien avec le Président des ACR35

 

Dans notre long article du 9 juillet 2015 intitulé « Un chemin semé d’embûches », nous avions rappelé les principales étapes de la vaste lutte qui a depuis cinquante ans permis de défendre le droit de tout citoyen de se promener en toute liberté le long de notre bonne Côte d’Emeraude, et en particulier du Couesnon au Frémur. Aujourd’hui, nous accueillons le Président des ACR 35, l’association qui a vaillamment mené ce combat. Il nous a accordé un entretien pour faire le point sur les ruptures du sentier littoral que nous avions constatées et nous informer de l’état d’avancement des quelques dossiers toujours en souffrance. L’ennemi a hélas encore changé de forme comme le verra notre randonneur en mal de curiosité.

Acr 35

Lire la suite

Une crise agricole déclenchée par les lobbys agricoles

Face à la crise agricole, et fidèle à ses principes de « faire connaître des évènements, des réflexions, des analyses qui concernent la vie de la région malouine au sens large, et qui ne sont pas relayés -ou qui sont insuffisamment traités- par les medias locaux ou régionaux », Le Malotru a sollicité Mickaël Romé, représentant de la Confédération  Paysanne pour le Pays de Saint Malo afin qu’il s’exprime sur le sens qu’il donne aux récents évènements et aux interventions dans les medias des représentants de la FNSEA et du gouvernement  . La Confédération Paysanne est membre fondateur d'Attac et membre de la coalition internationale Via Campesina. Mickaël Romé analyse ce qu’il considère comme la crise d’un modèle et trace les perspectives de solutions alternatives.

Agrofumisterie2


 

Lire la suite

Un avenir qui roule pour vous

Alternatiba, « village des alternatives au changement climatique » a organisé une vélorution partie de Bayonne le 5 juin. Ce tour de France a traversé la Côte d’Emeraude ce 20 août et arrivera le 26 septembre à Paris. Notons son passage dimanche 30 août à Notre-Dame des Landes.

Lire la suite

La Bretagne solidaire du peuple grec

Sante greceLe 9 juillet dernier, plusieurs organisations de Bretagne, déjà impliquées localement au sein de collectifs de soutien au peuple grec, dont le collectif malouin,* ont décidé la mise en place d’un réseau régional Solidarité santé pour  aider le peuple grec à résister aux effets dévastateurs du nouveau mémorandum de « réformes » imposé au pays. Il y va de la survie de ce pays (berceau de la démocratie, soit dit en passant) que les français se mobilisent dans un vaste mouvement de soutien au peuple grec dans son bras de fer avec les institutions européennes et notamment les chefs d’états  allemands et français. La situation sanitaire est catastrophique* ; il est urgent de faire parvenir aux dispensaires et aux hôpitaux tout ce qui peut les aider à combattre la pénurie que l’austérité fait peser sur le système de santé.

L’association baptisée Bretagne Grèce Solidarité Santé est composée d’associations, d’organisations politiques, d’organisations syndicales et de personnes physiques. Elle a pour but de créer des solidarités actives en Bretagne et ailleurs, et de collecter des ressources financières, des matériels, des médicaments, des vaccins et tout autre produit permettant d'améliorer les conditions sanitaires du peuple grec.

 *Plus d’infos sur : https://solidaritefrancogrecque.wordpress.com/

 

On écrit au Malotru

Le Malotru reçoit régulièrement des annonces ou infos qu'on nous demande de faire connaître.

Dans ce cadre, nous avons reçu ceci :

 

Rassemblement Citoyen en Bretagne, et si on y allait !
Des citoyens bretons en ont assez de râler sans rien faire contre ceux qui une fois élus, au mieux les oublient et au pire leur mentent, trahissent leurs engagements et confisquent la démocratie.
Comme partout en France, ils se mettent en mouvement et construisent un rassemblement avec une méthode participative innovante. Le rassemblement citoyen en Bretagne est ouvert à tous, citoyen(e)s, militant(e)s associatifs, syndicaux, politiques. Première étape, les élections régionales de décembre avec pour objectif de présenter une liste autonome composée de femmes et d’hommes réunis sur des valeurs démocratiques, solidaires, écologiques et sociales s’opposant à l’austérité.
Nous ne pouvons plus laisser le désarroi conduire une grande partie des électeurs à s’abstenir ou se tourner vers la démagogie du Front National pour un résultat encore pire.
Nous ne pouvons plus voir l’avenir comme un danger pour nous nos enfants et la planète.
Retrouvons nous autour d’un café (ou d’une bière !) pour débattre du Rassemblement Citoyen de Bretagne le mercredi 12 août à 18h30 à la brasserie « l’Arrivée », 52 Boulevard de la République, à Saint Malo. N’hésitez pas à venir accompagnés de vos connaissances, amis ou voisins.. !
Retrouvez-nous sur notre site : www.rassemblementcitoyenbretagne.org

Un chemin semé d'embûches...

... ou les tribulations d'un randonneur sur la Côte d’Emeraude

Contrairement à une idée fort communément répandue, le droit de tout citoyen de se promener librement le long de notre bonne côte d’Émeraude n'est pas le fruit d'une tradition millénaire, voire immémoriale, mais plus prosaïquement le résultat d'une lutte sans merci qui commença à opposer dans les années 60 un petit groupe d'amis aux puissances dominantes de l'époque, celles qui faisaient la loi sur le littoral. Menés par un intrépide aventurier épris de liberté et amoureux du bord de Rance, ils s'attaquèrent aux « Frères de la Côte » d'alors, et en premier lieu à leur protecteur patenté. Il s'agissait en l’occurrence du représentant du Souverain, le Préfet d'Ille et Vilaine lui-même, qui ne pouvait concevoir qu'un simple justiciable puisse librement accéder au bord du rivage quand tant d'intérêts importants étaient en jeu. A la surprise générale, la suite lui montra que si et par la même occasion nos amis jetèrent les fondements de l'Association des Amis des Chemins de Ronde de Bretagne. Mais l'Histoire ne faisait que commencer, et le chemin devait être encore bien long et semé de nombreuses embûches.

Lire la suite

La main à l'AMAP

(AMAP : Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne)

L’été, les vacances, les bains de mer, les corps qui se dévoilent, la caresse parfois vigoureuse des éléments sur des complexions plus ou moins décomplexées…Et voilà que l’on ressent à nouveau, comme chaque année à la même époque, le besoin de manger sain, naturel, de sculpter ce corps d’athlète ou de déesse en adoptant des principes de vie en harmonie avec la nature,  qui nous réconcilient avec notre image et respectent les équilibres des organismes fatigués par nos emballements quotidiens.

Au-delà de ces considérations touristico-esthétiques, saisonnières et récurrentes,  la question de notre alimentation est centrale car elle engage nos choix de vie, autant en ce qui concerne notre santé  de chacun d’entre nous, que l’avenir de la planète. Le réseau des AMAP, qui occupe depuis sa création une place particulière dans notre région, construit dans la durée un lien particulier entre les producteurs et les consommateurs, et le modèle d’agriculture qu’il défend se définit comme une réponse locale au défi que représente pour les prochaines années l’objectif de nous nourrir, nous, les bientôt 7 milliards de terriens.

Lire la suite

Côte d’Emeraude et traités de Libre Echange - Episode 3

Le CIRDI, bras armé des accords de libre échange

 Connaissez-vous le tribunal commercial de Rennes ? Peut-être, si, en tant que patron, vous avez eu un différend commercial avec un de vos pairs, ou qu’on vous a proposé d’y siéger bénévolement. En effet, ce tribunal règle entre « professionnels de la profession » les litiges commerciaux qui peuvent advenir.

L’on y est jugé par trois personnes qui ne sont pas de la magistrature, élus par leurs pairs.

Notez pour la suite que cela concerne des litiges de moins de 10 000 euros. Au dessus, c’est le Tribunal de Grande Instance qui officie, un « vrai » tribunal.

De plus, on reste dans un cadre local, départemental pour être précis. C’est généralement le « tribunal » du lieu du défendeur qui « juge ».

Notez aussi que les condamnés peuvent se pourvoir en appel, ou en cassation, comme dans la « vraie » justice.

Notez ensuite que les frais de justice sont réduits, que les « juges » sont bénévoles, qu’on peut s’y passer d’avocat à grosse rémunération.

Ce système permet de régler des petits litiges courants à moindre coût, sans encombrer les tribunaux.

C’est ce qu’on appelle un « tribunal arbitral ».

 

Mais voudriez-vous que votre Maire ou votre Gouvernement soit traîné par une entreprise canadienne ou américaine devant un tribunal privé à Washington avec l’obligation de faire dépenser par les contribuables (nous !) des fortunes en grands avocats d’affaire internationaux, en plus même d’une éventuelle condamnation qui augmenterait la note ?

Lire la suite

Côte d’Emeraude et traités de Libre Echange - Episode 2

Des barrières ou des digues ?

 Pour vous souhaiter la bienvenue dans le monde post-CETA/TAFTA, voici une

Petite histoire totalement imaginaire :

Bretilliens attentifs, citoyens d’une modeste commune rurale ou d’une station balnéaire réputée, nous comptons sur notre Conseil Municipal pour nous faciliter la vie quotidienne.

Chez nous (chez vous ?), ledit Conseil a décidé de privilégier la vie économique locale. Il est de sa responsabilité de faire vivre son commerce, et de participer à l’effort pour une planète plus saine et plus vivable.

L’idée générale est belle, mais comment l’appliquer à notre toute petite échelle ?

Justement, l’approvisionnement des cantines doit être renouvelé.

Puisque nos enfants déjeunent tous les jours de semaine sous responsabilité collective, pourquoi ne pas « alimenter » les cantines avec des produits locaux et de bonne qualité ?

Lire la suite

Votre département hors TAFTA ?

Assidus aux réunions publiques des candidats (républicains) aux élections départementales, vous voudrez certainement les interroger sur la lettre qu'ils ont reçue de la part du Collectif Stop-TAFTA (texte ci-dessous).

Vous ne manquerez pas de leur demander, s'ils sont élus, de voter une motion pour placer l'Ille et Vilaine "zone hors-TAFTA" !

2015 03 courrier tafta candidats2015-03-courrier-tafta-candidats.pdf (78.53 Ko)

La tactique de l'éthique sur l'étiquette. Et toc !

http://www.ethique-sur-etiquette.org/images/bandeau.png

Collectif  Ethique sur l’étiquette*

 Un collectif d’associations d’Ille et Vilaine s’est constitué pour soutenir un projet de loi sur le devoir de vigilance des entreprises vis à vis de leurs filiales et sous-traitants.

Malgré le succès de la pétition qui a recueilli plus de 160000 signatures et une forte mobilisation, le texte a été renvoyé en commission. Le 29 janvier dernier en séance, une seconde proposition de loi, beaucoup moins contraignante, a été préparée et déposée le 11 février dernier. Le collectif a relancé la mobilisation en direction des élus afin de faire passer un certain nombre d’amendements. Un courrier leur a été envoyé, des demandes de rendez-vous ont été adressées à Gilles Lurton, Marcel Rogemont, Marie Anne Chapdelaine.

*Artisans du Monde, ATTAC Rennes et ATTAC Saint-Malo - Jersey, CCFD Terre Solidaire, CRIDEV, Foi et Justice, Peuples Solidaires, Terre des Hommes, Vie Nouvelle

Lire la suite

Côte d’Emeraude et traités de Libre Echange - Episode 1

J’ai fait un cauchemar !

La chaine de lycées privés américaine « Sea-side », spécialisée dans les métiers de la mer et appartenant en sous-marin (!) à l’organisation américaine « T’es moins que Jehova », a choisi Saint Malo pour sa première implantation en France. Le terrain est acheté et Sea-side a demandé à la Région Bretagne les aides équivalentes à celles octroyées aux lycées publics français.

Lire la suite

Lancement du Malotru

Vendredi 6 février 2015 à 18h à la Maison des Associations, 35 rue Ernest Renan - St Malo,

Vous êtes invité-e-s à la soirée "galette" du groupe local d’Attac  Pays Malouin-Jersey, réunion annuelle traditionnelle où l’on partage la galette en rencontrant de façon moins formelle les militants. A cette occasion, Le Malotru sera présenté aux militants, adhérents et sympathisants, et lancé officiellement.  

Entrée libre

Galette2015