France

L'AMAP d'Yeu existe, Le Malotru l'a rencontrée !

De notre envoyé spécial en Vendée

 

Yeu2Poisson d’avril en novembre au Pays Malouin

Le Pays Malouin a mis à la une de son édition du 5 novembre « ces bons plans de la pêche ». Alléchés par la titraille en couleurs, beaucoup de lecteurs se seront sans doute précipités pour profiter de tuyaux... un peu percés. Rien de vraiment nouveau sous le soleil malouin. Qui ne connaît déjà les adresses fournies, respectables, certes, mais  bien peu innovantes et non exceptionnelles en matière de prix ou d’offre diversifiée ? Et que penser du bref entretien avec Pascal Leclerc, le président du comité local des pêches ? Certes, on y apprend que « la vente au cul du bateau est encore possible », mais à condition d’en prendre des quantités notables (20 kg minimum d’huîtres, par exemple) et de s’assurer –responsabilité oblige- que « le sac soit préalablement pesé et facturé dans les règles »... Bon plan, vraiment ?

Le Malotru, toujours désireux de surprendre et d’informer ses lecteurs et lectrice, a tenté d’explorer des chemins moins connus, annonciateurs -peut-être- d’alternatives crédibles au tout-marché. En Bretagne, à Saint-Malo tout particulièrement, l’association Attac a largement contribué à promouvoir la pratique des AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) et à les faire exister concrètement. L’entretien publié par Le Malotru- avec Michel Chabuel à l’occasion des 50 ans de ces AMAP en a montré la vitalité et l’intérêt, notamment dans la perspective des objectifs de la COP 21.

Lire la suite