Des nouvelles de l'affaire Condor

La Plainte aux Prud'hommes des deux salariés au cœur  du conflit, qui était dans sa deuxième phase, a abouti à une non-conciliation, la partie Condor n'ayant pas souhaité aller plus avant. En conséquence, une confrontation est prévue, vraisemblablement en septembre 2015.

La question écrite et posée par G. Lurton à l'Assemblée Nationale, et à laquelle la Secrétaire d'Etat, P. Boistard a répondu, a mis en émoi - c'est un euphémisme - Condor et le Fonds Macquarie. Les salariés navigants de Condor, dont beaucoup étaient restés méfiants au départ de l'affaire, se félicitent de voir la question de leur statut clairement posée et, désormais, débattue à tous les niveaux, sous-préfecture, Affaires Maritimes, députés (Rennes : F. André et St Malo : G. Lurton), Conseil Général (M. Touraine), députés européens dont I. Thomas...

Enfin, d'un point de vue concret, ayant mis en avant le risque sérieux de désaffiliation de la CPAM suite à l'initiative de Condor auprès de la caisse, les salariés concernés ont reçu des assurances verbales qu’en l'état actuel du dossier ils restaient sous C.M.U, question cruciale, comme on peut facilement l'imaginer.

jersey tout1 autre st malo