A l'Ouest, du nouveau (du coté de chaise one)

"Le changement climatique pourrait devenir la plus grande impulsion qui poussera les mouvements sociaux à se rassembler, tel un puissant fleuve alimenté par d'innombrables ruisseaux unissant leurs forces pour enfin atteindre la mer"  Naomi Klein

A l'Ouest, du nouveau.

A l'approche de la COP 21, le mouvement des "faucheurs de chaises" prend de l'ampleur.

Chaises anne Suite à l'appel du 30 septembre  dernier lançé par Attac, Bizi, les Amis de la Terre etc. des chaises et des fauteuils ont été récupérés à travers toute la France dans des agences bancaires de HSBC, BNP-Paribas, Crédit Agricole etc. Ces banques ont notamment des filiales dans les paradis fiscaux dont on sait qu'elles contribuent à un haut degré  d'évasion fiscale.

L'ensemble de ces paradis abritent autour de 20 000 milliards de dollars, selon Tax Justice Network. Les chiffres officiels de l'OCDE et autres institutions internationales estiment à 1000 milliards le manque à gagner pour les seuls états européens résultant de l'évasion fiscale. 

Dans notre région, BNP-Paribas, par exemple, possède des filiales à Jersey où elle emploie plus de 200 personnes. Jersey offre des possibilités exceptionnelles d'opacité fiscale à travers sa spécialités, les trusts ou fiducies de Droit coutumier normand.

Pendant ce temps, les 196 pays membres des Nations Unies sont incapables de trouver 100 milliards d'euros par an pour alimenter le Fonds Vert pour le Climat.

 Ce matin, samedi 7 novembre 2015 réquisition à Rennes  au Crédit Agricole:

Lien video : https://vimeo.com/145247977?ref=tw-share

A 9h30 ce matin à Rennes, une réquisition citoyenne de chaises a eu lieu dans une agence bancaire du Crédit Agricole de Rennes au nom du Collectif Action Non Violente A.N.V Coop 21 avec des membres de Greenpeace et d’Attac St Malo-Jersey qui revendiquaient cette action dans les termes suivants : L'argent pour le Climat existe, il est dans les paradis fiscaux. Pendant l'opération qui s'est déroulée dans le plus grand calme et sans aucun incident, une banderole rappelant cette phrase était déroulée à l'entrée de la banque. Il s'agit de la 26 ème opération de ce type en France, la première en Bretagne. Quatre chaises et deux fauteuils ont été saisis à titre temporaire. Leurs légitimes propriétaires sont invités à venir les récupérer lors de la COP 21, la conférence sur le climat à Paris, avec l'engagement de quitter les paradis fiscaux où ils ont établi des filiales.

ChaisesmorinEvasion de chaises contre évasion fiscale

Des sièges réquisitionnés dans des banques ont été entreposés chez diverses personnalités prêtes à répondre à cette occasion à l'accusation de "vol aggravé" et de"recel", ce qui n'est, pour elles, que la réponse à la délinquance impunie de ces banques. Parmi ces "malfaiteurs", on compte le philosophe et ancien résistant Edgar Morin (au centre, assis), le philosophe Patrick Viveret à gauche), l'ancien banquier Claude Alphandéry (deuxième à droite),l'infatigable Susan George, Président d’honneur d’Attac (deuxième à gauche), le sociologue et philosophe Alain Caillé, économiste (au centre), Txetx Etcheverry de l’association Bizi, etc. Nul doute que cette liste risque de s'étendre, de même que ce mouvement contagieux de réquisition citoyenne.

L'ensemble du Comité local Attac Pays de Saint-Malo affirme sa solidarité aux militants qui ont opéré cette "réquisition citoyenne" à la veille de la COP 21.

associatif mondialisation autre tout2