2015 06 20 manif grèce

Collectif de soutien au peuple grec

 

Défendre le peuple grec, c’est défendre nos intérêts !

 

C’est au nom des déficits et de la dette publics que le peuple grec a subi pendant cinq ans la pire austérité qu’un peuple ait connue depuis la Deuxième Guerre mondiale. Cette cure d’austérité n’a non seulement pas fait régresser les déficits et la dette, mais elle a plongé la Grèce dans un marasme économique sans précédent. La production du pays a baissé d’un quart depuis 2009.

Un tiers de la population n’a plus de couverture sociale ; de nombreux médicaments manquent dans les hôpitaux. Le chômage atteint 28 % (60 % chez les 15-25 ans et 72 % chez les jeunes femmes). Des dizaines de milliers de petites et moyennes entreprises et de commerces ont fermé. On estime à 250 000 le nombre de Grecs, souvent diplômés, qui ont émigré.

C’est aussi au nom du déficit et de la dette publics que le peuple français voit se multiplier les cadeaux au patronat, les impôts des riches baisser, le chômage augmenter et le pouvoir d’achat des salaires et des pensions stagner, voire baisser.

Les peuples grecs, français et les autres peuples européens payent les conséquences d’une crise économique et financière dont ils ne sont pas responsables.

Les banquiers, les principaux actionnaires des grandes entreprises, eux, s’en sortent bien, même très bien. Jamais les profits n’ont été si élevés et la spéculation financière est repartie de plus belle, faisant craindre une nouvelle crise économique mondiale.

L’Union européenne, la Banque centrale européenne et les gouvernements dits de gauche comme ceux de droite n’ont pas hésité à venir au secours de ces banques et grandes entreprises avec l’argent public, celui de nos impôts.

On parle fréquemment, et à juste titre, du « laboratoire grec » comme terrain d’expérimentation des politiques néolibérales. Le propre de ce type d’expérimentations menées grandeur nature sur une population est d’être généralisé à d’autres pays, d’autres peuples – chez nous, si nous ne réagissons pas !

Prenant la suite de la Troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international), l’Eurogroupe, avec au premier rang Angela Merkel et François Hollande, s’oppose au droit démocratique du peuple grec de choisir son avenir.

Dans les « négociations » en cours, les représentants de l’Eurogroupe n’ont qu’un seul mot d’ordre : austérité, austérité, encore et encore ! C’est exactement ce qui n’a pas marché depuis cinq ans et qui a détruit l’économie du pays.

Le peuple grec a besoin de notre mobilisation comme nous avons besoin de la sienne !

Du 20 au 26 juin se déroulera une semaine européenne de mobilisation unitaire en soutien au peuple grec, contre l’austérité et la dette illégitime.

Dans toutes les grandes villes européennes auront lieu des manifestations, des rassemblements, des réunions publiques et une multitude d’initiatives unitaires de toutes sortes. En France, dès le 20 juin, dans de très nombreuses villes, des actions similaires auront lieu.

Montrons-leur, à ces responsables de la crise et à leurs représentants dans les gouvernements ainsi qu’à l’Eurogroupe, que les salariés, les retraités, les privés d’emploi, tous ceux qui souffrent de leur crise, peuvent répondre à Juncker, le luxembourgeois président de la Commission européenne qui déclarait il y a peu : « Il ne saurait y avoir de droits démocratiques contre les traités européens » :

STOP ! ÇA SUFFIT !

BAS LES PATTES DEVANT LES CHOIX DÉMOCRATIQUES DU PEUPLE GREC !

C’EST VOTRE CRISE, C’EST VOTRE DETTE ! PAYEZ-LA !

Le Collectif rennais de soutien au peuple grec vous appelle

à manifester votre soutien et votre détermination

Le samedi 20 juin à 14 h,

Place de la Mairie à Rennes

 

Attac, CADTM, Fondation Copernic, Amis du Monde diplomatique, CRIDEV,
Parti Communiste Français, Jeunes Communistes 35, Parti de Gauche, Ensemble !, Jeunes Écologistes-EELV, Mouvement des Jeunes Socialistes, NPA, Solidaires 35.

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Collectif-35-de-soutien-au-peuple-Grec/847357898674833?ref=hl