Accords de libre échange

  • Stop Mercosur : les comités locaux Attac de Bretagne écrivent aux collectivités

    Les Comités Attac de Bretagne (Côtes d’Armor, Finistère, Rennes, Pays malouin – Jersey, Vitré, Morbihan-Vannes) ont décidé d’un commun accord d’interpeller les collectivités en leur demandant de voter une résolution dénonçant les conséquences néfastes de ce traité pour l’agriculture, l’environnement et la démocratie. Le courrier ci-dessous a été adressé au président de la région Bretagne ainsi qu’aux présidents des Conseils Départementaux.

    Lire la suite

  • Accord UE-Mercosur : derrière la confusion, où en est-on ? Réponse en 10 questions.

    Stp EU-MercosurArticle publié le 5 Octobre 2020 par le collectif national unitaire stop TAFTA (collectif qui dénonce les accords de libre échange passés par l'UE et dont Attac fait partie).

    La confusion règne. Le vendredi 18 septembre, suite à la remise d’un rapport d’évaluation relativement critique sur l’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les États du Mercosur, le gouvernement a d’abord laissé entendre qu’il s’opposait à cet accord : « il n’y aura pas d’accord au détriment de notre planète » a affirmé la ministre de la transition écologique Barbara Pompili.

    Le mardi suivant, Franck Riester, ministre du commerce extérieur, laissait pourtant la porte ouverte en indiquant ne « pas vouloir bloquer toute démarche » et « jeter à la poubelle 10 ans de travail ».

    Alors qu’en est-il ? Où en est le processus de finalisation et de ratification de cet accord ? Quelles sont les prochaines étapes ? Que faut-il attendre ? Que faut-il faire ? Réponse en 10 questions.

    Lire la suite

  • Nouvel accord de commerce et d'investissement UE-Mexique

    Ce mardi 28 avril, la Commission européenne a annoncé avoir finalisé des négociations en matière de commerce et d’investissement avec le Mexique. Alors que la pandémie de coronavirus révèle au grand jour les fragilités économiques, sociales et sanitaires engendrées par la mondialisation, et que chaque jour des voix s’élèvent pour appeler à « produire davantage en Europe », la Commission poursuit, comme si de rien n’était, son agenda agressif d’approfondissement de la mondialisation néolibérale en négociant des accords à tour de bras. Le collectif Stop TAFTA/CETA, avec ses partenaires appelle à cesser immédiatement ces négociations et à procéder à une relocalisation écologique et solidaire des activités économiques.

    Lire la suite