Blog

CETA n'y pas croire ! La suite

Nous avons récemment publié une réaction à l'article d'Ouest France vantant les mérites du CETA pour l'Ille et Vilaine. A coté de cet article polémique, voici un texte plus précisément argumenté, envoyé comme réponse au journal et dont nous ne savons pas pour l'heure s'il sera publié.

Résultat de recherche d'images pour "ceta"

Lire la suite

Réformer les retraites ?

Quels sont les enjeux d'une nouvelle (contre-)réforme des retraites ?

Pourquoi et comment l'on va encore apauvrir les retraités ?

Comment les fonds de pension vont se frotter les mains ?

Une explication point par point, parce que le diable est - aussi - dans les détails.

Et le démontage en règle de l'argumentation de ceux qui veulent encore et toujours faire disparaitre le souvenir du programme horriblement redistributif du Conseil National de la Résistance.

2018 10 10 retraites rozenn

Lire la suite

A Trancem, rien d'impossible !

A Trancem, rien d’impossible !

(Trancem : Collectif pour une Transition Citoyenne en Rance-Emeraude)

Dsc 0270

C’était même …la Fête des Possibles le 23 septembre dernier. Une fête où l’on vient en passant, et finalement où l’on reste. Pour s’informer, pour découvrir, pour apprendre à faire, pour rencontrer des acteurs qui ont fait de la transition un projet de vie, pour s’engager aussi. Une quinzaine de stands pour rendre visibles des associations, des organisations, des entreprises, qui travaillent ensemble à ouvrir le chemin d’un autre monde vraiment respectueux de l’homme, de l’environnement, des ressources de de la planète, un monde qui délaisse les vieilles lunes de la rentabilité à tout prix, du profit omniscient, de la dictature des marchés financiers.

Lire la suite

CETA n'y pas croire !

« Le Canada, nouvel Eldorado pour l’Ille et Vilaine ! »
A propos d’un article d’Ouest France du 21 septembre dernier

Plutôt que nous montrer en illustration un Montréal (bretonnisé ?), il aurait mieux valu exposer cette photo des gros actionnaires des multinationales issues de Bretagne (ou pas) traversant l’Atlantique à bord d’un radeau de la méduse couvert d’or, un Eldorado plus réel que celui que nous promet OF dans son article du 21 septembre.

Eldorado

 

Lire la suite

Brèves en septembre, un bel automne jusqu'en décembre

Lisez nos Brèves, une autre façon de s'informer sur nos activités

Breves 2018 09breves-2018-09.pdf (1.51 Mo)

La Transition Citoyenne, c'est Possible !

Affiche v4La fête des possibles, ou journée de la transition citoyenne en Rance-Emeraude, se tiendra

dimanche 23 septembre à la Mairie annexe de Paramé, de 10h 30 à 18h.

Plus de quinze associations locales, une SCOP, vous accueillent sur leur stand pour échanger sur leur activité au quotidien.

Un déjeuner partagé (apportez votre comestible contribution et échangez de façon moins formelle avec les exposants), une "disco soupe", ...

(lire la suite pour les détails du programme)
 

Lire la suite

Brèves estivales

L'été, les Brèves du comité local se lisent par tous les temps. Les voici, cliquez, sans attendre la marée !

Breves 2018 0708breves-2018-0708.pdf (1.44 Mo)

Le site se dédouble !

Le site du Malotru a subi une OPA (offre publique d'Amitié) de la part du Groupe Local Attac 35 Pays Malouin - Jersey !

Vous avez à présent deux sites en un : le Malotru à droite et Attac PMJ à gauche.

La partie Attac est en construction, vous nous pardonnerez ses défauts de jeunesse !

Editorial : Etonnant Malotru !

2018 05 20 zad malotru

Aujourd’hui, le Malotru vous extrait deux pépites du sous-sol de plus en plus attrape-fric du festival Etonnants Voyageurs dont le thème était « refaire le monde » mais qu’on aurait pu compléter par « mais surtout pas ici et maintenant ! ».

La première pépite nous est donnée par Alain Damasio, l’écrivain de science-fiction. Lui-même se situe plus exactement dans le champ des « littératures de l’imaginaire ». Le rédacteur Malotru de ce billet le tient pour un des trois grands auteurs actuels du genre. « La horde du contre-vent » est un chef-d’œuvre poétique. Avec « la zone du dehors », il reprend de P. Bordage et d’Ayerdal le flambeau bien vif du fantastique libertaire français. On attend son prochain roman pour l’automne, cela laisse aux Malotrus le temps de se mettre à niveau !...

Et le bougre revient de Notre-Dame des Landes où il a donné lecture d’un de ses textes dont la forêt est l’héroïne. Entre une séance de signature et une table ronde, il a récidivé ce samedi à St Malo, sur l’installation du collectif malouin de soutien à la ZAD, le Malotru vous offre ce moment ci-dessous.

La deuxième pépite a été captée sur un stand lui-aussi « off » du festival, esplanade St Vincent, celui du collectif malouin des usagers des Services Publics. Etonnants vautours qui montrent un bel appétit de charognards, nous vous laissons les découvrir…

Etonnants vautours !

Le collectif malouin de défense des Services Publics était au festival "Etonnants voyageurs". Tracts explicatifs, caisse de grève au profit des cheminots, et saynète intitulée "Miam miam"...

 

Etonnants Zadistes !

Le collectif malouin de défense de la ZAD de Notre-Dame des landes a accueilli l'écrivain Alain Damasio pour une lecture publique

durant le festival malouin "Etonnants voyageurs".

 

Entretien avec des sentinelles

mardi 20 mars 2018, Attac Pays Malouin-Jersey a organisé avec Emeraude Cinéma de Dinard une projection-débat du film "les sentinelles" qui raconte la lutte des malades de l'amiante et des intoxiqués à l'herbicide de la "coopérative" Triskalia.

Avant la projection, les intervenants de Triskalia nous ont accordé un entretien de 30 minutes. Voici la vidéo de cet entretien.

Chienne de vie !

Une amie du Malotru a fait parvenir au Maire la lettre ouverte que voici. Notre confrère hebdomadaire local l'a déja publiée, mais pour une fois nous n'hésitons pas à en rajouter une couche ! :

Lettre ouverte. « Pourquoi la municipalité a-t-elle pris la décision de supprimer la fourrière animale ? »

 

2017 12 06 fourriere

Lettre ouverte. « Faisant appel au mois de juillet à la fourrière animale de Saint-Malo, comme je l'ai maintes fait auparavant, soit pour des chats en difficulté, soit pour de jeunes goélands tombés des toits, j'ai appris que ce service municipal était supprimé.

Le secrétariat de la Mairie m'a appris qu'il était remplacé par une fourrière privée et que pour en savoir plus, il fallait contacter la Police Municipale ( !?). Mais l’agent de la Police Municipale contacté ne savait pas grand-chose et a eu bien du mal à retrouver le n° de téléphone de cette fourrière nommée SAGPA.

Lorsque j’ai expliqué à un membre de cette société que j’ai eue au bout du fil, qu’un goéland était tombé des toits dans mon jardin, il m’a bien fait comprendre qu’il valait mieux que je trouve une autre solution plutôt que de compter sur leur intervention.

En cherchant leur adresse sur internet, j’ai compris pourquoi : la SAGPA est située à Betton, à plus de 60 kms de St Malo ! Un véritable service de proximité...

 

Première remarque :

- il est difficile de comprendre pourquoi la municipalité de Saint-Malo a pris la décision de supprimer un service municipal dont les malouins n’avaient qu’à se louer, tant par la rapidité d’intervention des agents municipaux de ce service que par leur professionnalisme et leur respect des animaux qu’ils secouraient.

Si le but comme on peut le deviner est de faire l’économie de deux ou trois postes de fonctionnaires, le choix de se défausser sur une société privée aussi éloignée de la zone d’intervention paraît indéfendable écolo-giquement : 120 kms pour récupérer un chat ou un chien errant et 120 de plus si le propriétaire doit aller récupérer son animal perdu au chenil de la SAGPA. Et ce même propriétaire, pour récu-pérer son animal, devra payer une décharge au chenil.

N'aurait-on pu envisager la gestion d'une fourrière ani-male par la communauté de communes ? On prévoit bien une piscine ludique grand modèle.

Deuxième remarque :

- Quand et comment ont été informés les Malouins de ce changement ? Les vétérinaires eux-mêmes aux-quels j'ai téléphoné n’en ont jamais été avisés.

La fourrière animale de Saint-Malo donnait pourtant toute satisfaction aux citoyens qui se préoccupaient du sort des animaux ainsi qu’aux vétérinaires et à la SPA qui travaillaient en réseau avec les agents de ce service.

La décision municipale de supprimer ce service de proximité manque de trans-parence ainsi que de respect envers les citoyens et envers les animaux.

S'il s'agit d'une économie financière, elle est de courte vue et ne va pas dans le sens de l'intérêt général, car elle aura pour conséquence la recrudescence de chats et chiens errants non stérilisés.

 

Brigitte Flahault
 

Dans le rétroviseur : Une Ile au large de l’espoir (1)

Oran est une ville sans soupçons c'est-à-dire une ville tout à fait moderne.

Albert Camus La Peste (1947)

 

Des villes tout à fait modernes...

Ce qui suit illustre le combat d’une association particulière de notre région qui, comme d’autres, de Cancale au Frémur et au-delà, s’efforce de répondre à la captation par des intérêts privés très puissants de bords de mer, de chemins de ronde, mais aussi de jardins publics, de terrains de camping municipaux, de bâtiments ou d’espaces dont la jouissance par l’ensemble de la population est remise violemment en cause. La question de l’alliance objective de certains élus ou de certaines majorités communales dans ces situations, voire leurs intérêts directs ou indirects, est parfois même posée par certains citoyens ou des groupements associatifs.

Lire la suite

Dans le rétroviseur : Une Ile au large de l’espoir (2)...

On reproche souvent, à raison, aux discussions malo-malouines, dinardo-dinardaises, etc. de demeurer dans un cercle au périmètre trop souvent nombriliste ; elles gagnent toujours à s’ouvrir, en effet, à d’autres horizons, géographiques, historiques, politiques, plus ou moins comparables, et à en faire leur miel.

Le Malotru a déjà offert maint exemple de ce « pas de côté » qui permet de penser - et d’agir- mieux, peut-on espérer, avec d’autres regards. L’article sur l’AMAP-poissons de l’Ile d’Yeu, par exemple, ou celui sur la lutte victorieuse pour garder La Briantais dans le patrimoine commun de la région malouine, ont proposé ce type de détour. Ils nous ont valu des remarques et des appréciations très encourageantes de la part de certains de nos lecteurs.

A la suite de notre série de l’été 2016 sur « la Revanche de 36» qui tentait une synthèse de la problématique immobilière et du nouvel accaparement des plus beaux sites côtiers par de gros intérêts financiers, deux lecteurs, François et Alice B., membres de l’association Attac, nous ont fait connaître une de ces petites revues savantes dont il est de bon ton de se gausser parfois, mais dans lesquelles le Malotru fureteur peut trouver des pépites. Qui, à part les habitants et les habitués de Houat et Hoëdic, petites Iles du Ponant, a jamais entendu parler de Melvan, la Revue des Deux Iles ?

Lire la suite

Le monde qui émerge*

C’est vrai, Le Malotru en est témoin. L’idée de la transition comme nouvelle façon de penser le monde se répand dans les esprits et atteste l’engagement irrévocable de toujours plus de citoyens dans un mouvement, qui peu à peu, s’impose comme la seule solution possible aux problèmes de notre planète et des sociétés qu’elle héberge. Le Malotru l’a vu lors de cette journée malouine de la transition qui s’est tenue le 24 septembre, et qui a rassemblé dans un cadre convivial des associations innovantes et déterminées. Il l’a constaté aussi  lors de l’Université Européenne des Mouvements Sociaux qui s’est tenue fin août à Toulouse, la ville rose qui, pour l’occasion, avait viré au rouge, irisé des couleurs de l’espoir des peuples porté par plusieurs centaines d’organisations et deux mille participants venus de toute l’Europe et d’ailleurs.

Esup 2

Lire la suite

Loi-travail XXL à St Malo

Attac St Malo a participé à sa façon à la manifestation du 12 septembre contre la loi-travail XXL